JOURNÉE DE DÉPISTAGE DES MALADIES RÉNALES

« Mes reins, j’y tiens. J’en prends soin ».

 

Le Centre Hospitalier du Penthièvre et du Poudouvre – site de Lamballe a répondu favorablement à la sollicitation de l’association des Insuffisants Rénaux des Côtes d’Armor. Il participe, comme d’autres établissements de santé bretons, à la journée de dépistage du des maladies rénales.

L’objectif de cette journée est de sensibiliser le grand public aux maladies rénales, de fournir des informations et surtout, de faire de la prévention.

L’opération est ANONYME et GRATUITE et s’effectue en quelques minutes : le dépistage se fait par un test urinaire simple, complété d’une prise de tension et d’un entretien avec une infirmière. En fonction du résultat du test, l’infirmière invitera le patient à prendre contact avec son médecin traitant pour confirmation du diagnostic. L’association France Rein Côtes d’Armor (Association d’aide aux Insuffisants Rénaux) sera présente lors de cette journée afin d’informer le public sur ces maladies.

 

Le dépistage est très important car les maladies rénales sont des pathologies silencieuses. Seul un dépistage précoce assure une prise en charge dans les meilleures conditions.

JEUDI 15 MARS : de 09h00 à 17h00

Sans rendez-vous

au Centre Hospitalier du Penthièvre et du Poudouvre

– site de LAMBALLE

(rez-de-chaussée du Pavillon Jobert)

Les maladies rénales sont longtemps silencieuses alors que l’état de santé du patient peut rapidement se dégrader. Les causes de cette pathologie (diabète, maladies vasculaires…) augmentent avec le vieillissement de la population et font envisager une progression du nombre de patients atteints.

Un dépistage précoce prend donc tout son sens. Il concourt à l’amélioration des conditions de prise en charge. Mises en œuvre tôt, elles se réalisent dans une approche plus globale du risque cardiovasculaire.

Le suivi du malade atteint d’une maladie rénale est assuré par le médecin généraliste et par le néphrologue. Le traitement et les recommandations diététiques seront adaptés à chaque situation en évitant le recours aux produits toxiques pour les reins ; le patient bénéficie aussi dans le même temps d’une surveillance rapprochée de sa fonction rénale.